Presse féminine. La puissance frivole.
Par Vincent Soulier, l’Archipel Editeur.
22 avril 2008 (12:39)
livre pressefeminine

Dès le titre,  tout est  dit: la contradiction intrinsèque entre l’apparente désinvolture d’une presse qui juxtapose dans la même page une petite robe  Prada à XK€ et la situation dramatique des femmes au Mali, … l’influence du média dans ces deux univers que sont consommation féminine et socialisation féministe. Beau titre, joli raccourci de formule.

L’intérieur du gâteau n’est pas toujours aussi glamour. Vincent Soulier signe  un essai bien charpenté sur l’histoire  de la presse féminine, histoire des femmes qui la signent et des combats sociétaux qu’elle assigne. Ne croyez pas en lisant la partie intitulée “le pouvoir de faire jouir” que vous allez vous égarer,  l’auteur vous remet dans le droit chemin d’une argumentation référencée sur les combats de la presse magazine pour l’émancipation des femmes.  Vous rencontrerez avec lui Eugène Schueller,  (fondateur de l’Oréal et de Votre Beauté), Jean Prouvost, Marcelle Auclair, Françoise Giroud, …mais aussi nos héroïnes contemporaines ,  Tina Kieffer, Valérie Toranian,  …un carnet de bal intéressant pour une danse de séduction sur 80 ans d’histoire.  Bien fait, fortement documenté,  historiquement intéressant. Un regret? Que l’auteur ne se lâche pas plus, il a baigné  au sein de ce gynécée, et sa passion aurait pu s’exprimer encore plus fortement. A lire avant l’été presque plus comme citoyen(ne) que dans un réflexe professionnel.