Efficacité : Les quatre tendances fortes des Scorissimi
lg_scorissimi
Les Scorissimi récompensent les publicités qui ont eu le plus d’impact auprès des lectrices de Marie Claire. Parmi les 23 annonces primées en 2009, l’encart H&M et l’annonce pour le dépistage du cancer du sein ont obtenu les deux meilleurs scores, quasi à égalité (94 et 93 %).

Un bon résumé du cocktail futile-utile qui nourrit le contrat de lecture de la presse féminine ! Sur le plan créatif, quatre tendances se dégagent : le produit culte, la profusion, le glamour des égéries et Paris.

« Vous souvenez-vous d’avoir vu cette annonce ? », la question a été posée à 2 400 lectrices de Marie Claire, interrogées sur six numéros. Au final 600 annonces  en tous genres ont été testées et 23 primées, grâce au baromètre Infoscore. Ces scorissimi se répartissent dans tous les secteurs, récompensant  8 simples pages (dont celle avec collage de Si Lolita), 2 séries de simples successives (pour Versace et IKKS), 11 doubles pages (dont celle avec collage de Expert Lift Nivéa) et 2 encarts (le 8 pages de H&M et le 4 pages avec collage de Gemey Maybeline rouge). Preuve que l’on peut émerger quel que soit le format !

Meilleur score, l’encart H&M (mars 2009) séduit par son côté « belle » annonce « simple et efficace », symbolisant  le « rêve accessible ». Les lectrices approuvent le choix de mannequins « souriantes, vivantes », « bien dans leur peau » ou encore « naturelles » et la présentation, proche du catalogue qui « donne envie d’aller en magasin pour essayer les vêtements présentés ».

 

Quasi à égalité, la campagne pour la prévention du Cancer du sein (octobre 2009) réalisée en partenariat par Marie Claire, Estée Lauder, Clinique, NRB et Vaincre le cancer, mobilise les lectrices qui soulignent  la nécessité d’avoir « des images marquantes pour faire réagir les gens ». Elles apprécient à la fois la forme « beauté et simplicité du mannequin » et « couleurs tendres de la publicité » et le fond, jugeant que le message est « d’utilité public », « avec une vraie portée citoyenne ».

 

Au service études du groupe, Carole Boudin remarque 4 tendances fortes à souligner cette année :

- Telle une star, le produit culte ou unique occupe le devant de la scène : à l’image de la bouteille de Coca-Cola light qui pose en Nathalie Rykiel.

- Générosité et profusion : on retrouve ces mots d’ordre dans plusieurs campagnes telles Lolita Lempicka, Mango, Gemey Maybelline ou encore Hogan qui déclinent coloris, collections, doses d’essai,…

- Le glamour des égéries : Demi Moore, Isabelle Adjani, Estelle (Lefébure) et Kate (Moss) sont des figures féminines toujours autant plébiscitées par les lectrices. Elles les rassurent, les accompagnent dans leurs vies de femmes… Mais elles se laissent aussi séduire par une anonyme qui pose nue pour la bonne cause (campagne Prévention du cancer du sein).

- I love Paris : Vedette incontestée des décors romantiques, Paris se fait artistique et bohème pour Lolita Lempicka, malicieux pour Nina Ricci ou sensuel et élégant pour Lou.