Pour tout connaître sur la presse en 2011
920483cb0fc5521c02e76c904c85ec62
Le chiffre d’affaires de la presse a reculé de 1,94% à 9,15 milliards d’euros en 2011, selon des chiffres rendus publics par la DGMIC dans son Enquête rapide 2011.
Une brève qui parle de Etudes & Economie.
11 juillet 2012 (10:39)

L’ensemble du secteur de la presse, qui avoisinait 1% du PIB dans les années 1970-1980 vient de passer sous la barre des 0,5% : 0,46% en 2011. Parmi les différentes composantes du chiffre d’affaires de la presse, c’est la vente au numéro qui connaît la plus forte dégradation (-3,11% vs 2010). Les abonnements, qui étaient encore en progression en 2010, passent eux aussi très légèrement dans le rouge en 2011 (-0,24%) même s’ils constituent la source de recette qui résiste le mieux à la crise. La publicité recule de 2,07% et les annonces de 2,56%. Alors que la part de la publicité reste à peu près stable (32,2% des recettes totales de la presse Editeur en 2011 comme en 2010), le produit de la vente devient prépondérante et vitale pour la presse écrite, selon la DGMIC. Entre 2000 et 2011, l’ensemble des ventes (vente au numéro et abonnements) est passé de 55,2% à 60,9% du CA.


Une analyse par famille de presse montre toutefois que la presse d’information politique et générale a vu son chiffre d’affaires progresser en 2011 : +1,9% pour l’ensemble de la catégorie et même +2,7% pour les seuls quotidiens. Le CA de la presse spécialisée grand public régresse de 2,9% en 2011. La presse gratuite ne tire plus le secteur à la hausse mais à la baisse, du fait de la quasi-disparition de la presse gratuite d’annonces, supplantée par le développement d’Internet. Le chiffre d’affaires de ce segment, qui représentait près de 8% du CA total de la presse en 2007, est tombé en 2011 «au niveau le plus bas de sa courte histoire en 2011», soit à 2,6%. «Cette diminution impacte fortement le résultat d’ensemble de la presse imprimée», souligne la DGMIC. Entre 2010 et 2011, le CA de la presse gratuite d’annonces a baissé de 36,8% à 240 millions d’euros courants. La part de la presse gratuite d’information progresse de 4% sur l’ensemble du CA Presse. Les 370 millions d’euros générés en 2011 ont permis à ce segment de réaliser la plus forte progression de 2011 (+11,8%).

Télécharger le dossier