Les Cahiers Européens de l’imaginaire paraissent dans un nouveau costume.
couv cei
Nouveau format, chic, illustré, et polyglotte, aux éditions du CNRS, le nouveau numéro des Cahiers fête ses vingt ans en 2009.
Une brève qui parle de (re)Lancement, Lecture & Titres.
25 février 2009 (16:58)

Les Cahiers de l’Imaginaire sont une revue de sciences humaines fondée en 1988 par Gilbert Durand et Michel Maffesoli. Les Cahiers européens de l’imaginaire sont une nouvelle publication, annuelle et polyglotte, qui rassemble, sur des sujets d’actualité, les enseignements d’auteurs de référence (Michel Maffesoli, Edgar Morin, Zygmunt Bauman, Serge Moscovici…), les perplexités de jeunes chercheurs et d’autres façons de faire : des poètes, des photographes et des dramaturges.

La nouvelle formule.

Les Cahiers européens de l’imaginaire paraissent en janvier 2009 dans un nouveau costume. Format chic, papier mat, illustrés, polyglottes et participatifs. Plusieurs articles sont publiés en testo a fronte, en édition bilingue ; un cahier photographique de 32 pages, un site internet pour poursuivre la lecture et discuter avec les auteurs.

Le premier numéro : la barbarie.

Le barbare est d’abord l’autre, dont l’incompréhension provoque l’éloignement, puis l’inférieur. Le barbare est celui qui borde mon pays, mon voisin, de l’autre côté de l’atlantique, ou de l’autre côté des montagnes ou des fleuves d’Europe. C’est celui que je ne comprends pas, et qui est peut-être déjà là, dans ma cité, dans la chambre d’à côté, parle une autre langue, enrichit ou corrompt la mienne. Nous le raisonnons pour raisonner la peur, en séparant, sur des cartes, les patries des terres incultes, ou en sortant dans la rue pour honorer nos rituels calendaires de déguisement et de singeries.