Le SEPM lance un indice écologique des magazines
sepmmini
La commission développement durable du Syndicat des éditeurs de la presse magazine (SEPM) a présenté hier son «indice écologique des magazines», qui doit permettre aux éditeurs qui le souhaitent d’auto-évaluer gratuitement l’ensemble des impacts environnementaux de leurs magazines en prenant en compte l’ensemble du process de fabrication et de distribution.
Une brève qui parle de Economie.
25 juin 2012 (12:40)

Cette auto-évaluation pourra alors permettre à l’éditeur d’engager des actions d’amélioration et d’obtenir une étiquette «impact écologique» pour sa communication grand public.
Le SEPM a opté pour une interface Web et pour un questionnaire unique que l’éditeur remplit pour chacun de ses magazines autour de 4 axes (ressources naturelles, réchauffement climatique, pollution, management et démarches environnementaux), 10 indicateurs et 66 critères. Pour faciliter la tâche des éditeurs, le SEPM a récupéré les données auprès de leurs prestataires (brocheurs, routeurs, papetiers, imprimeurs) par lieu de production, y compris à l’étranger.
La matrice calcule alors une note pour chaque indicateur et une note globale pour l’ensemble du magazine. Pour un titre donné, l’éditeur pourra ainsi visualiser les axes où un gain de performance est possible. Un blog sur lequel on trouve 10 fiches pédagogiques donne des informations sur les leviers d’action possibles et permet de laisser des commentaires. L’indice écologique des magazines est compatible avec le projet d’affichage des informations environnementales Scoredit.
La commission développement durable du SEPM est présidée par Véronique Faujour, directrice générale d’Uni-éditions.

Source: Offremedia