Be en mensuel dépasse ses objectifs
6de140305c5a983c3ea268df81db06bc
Lagardère Active s’est félicité des premiers résultats de la nouvelle formule de Be, passé d’hebdomadaire à mensuel.
Une brève qui parle de (re)Lancement & Titres.
22 novembre 2012 (10:20)

L’éditeur annonce ainsi une Diffusion France Payée de 300 000 exemplaires pour le 1er numéro nouvelle façon sorti en octobre, supérieurs à ses objectifs. «Le pari n’était pas sans risque mais le changement a fonctionné tout de suite», nous a indiqué Anne Bianchi, directrice de la rédaction du titre. Le résultat «est au-delà de nos espérances» puisque l’objectif était fixé à 200 000 exemplaires. «Nous nous sommes interrogés sur notre cible trentenaire pour qui la sortie hebdomadaire papier n’était pas adaptée». Il a donc fallu, souligne-t-elle, qu’avec la sortie mensuelle, «nous nous adaptions à leur façon de consommer du papier» afin de «répondre à leurs attentes».


«Le positionnement très mode de Be en hebdomadaire et en petit format nous empêchait de faire du haut-de-gamme». C’est maintenant chose faite dans la version mensuelle de Be qui permet au «print de se dégager, avec plus de photos, des temps de lecture plus longs et un grand format», tout en proposant un magazine aux contenus «qualitatifs» qui nous a fait «atteindre des lectrices plus âgées», assure Anne Bianchi. Les annonceurs ne s’y sont pas trompés : Lagardère Active annonce une pagination cumulée de l’ordre de 140 pages sur les deux premières parutions de Be, des résultats également au-dessus des prévisions initiales.

Source : offremedia.com