Nous souhaitons proposer à nos annonceurs des dispositifs performants dans un cadre de productivité serré
pascaleperez
100%média : L’actualité de la presse est chargée en ce moment avec de nombreuses nouvelles formules et les résultats d’audience publiés hier. Comment percevez-vous le média depuis le début de l’année 2010 ?
14 septembre 2010 (11:55)

Pascale Perez : On perçoit un retour à la croissance, mais il est inégal selon les familles. La presse féminine haut de gamme est une des principales contributrices de la croissance tant en revenus publicitaires qu’en diffusion, grâce au retour de la Mode et de la Beauté.

Le media fait montre d’une réelle capacité d’adaptation, d’innovation et de créativité : les réajustements sont continus avec, la fusion de Be/Envy, la restructuration capitalistique du Monde et celle à venir du Parisien à vendre ; sans oublier les nouvelles formules comme celle de VSD et des Inrocks qui se positionne sur l’actualité, les nouvelles maquettes comme celle de Courrier International et les formats innovants avec la « video in print » d’Enjeux Les Echos/le Gala 3D. Notons aussi, l’existence d’une réelle présence des sites de presse, souvent placés dans le top 10 des sites Web par thématique et l’accélération des déploiements digitaux avec, après l’iPhone l’arrivée des tablettes, qui permettent aux éditeurs de proposer de véritables marques media comme c’est le cas des Echos dernièrement. De plus, les initiatives pour un accès facilité à la presse avec le kiosque numérique et le lancement de l’appli relay.com démontrent à nouveau le dynamisme du media. Enfin, la dernière innovation en date : l’appli flipboard qui permet de créer son magazine en y agrégeant ses propres flux. Une opportunité de plus pour les éditeurs de diffuser leurs contenus presse et pour les annonceurs leur marque.

En tant qu’agence, est-ce que votre façon d’acheter de l’espace presse a évolué ces derniers temps, et comment ?

PP : Nous sommes dans le mouvement. Notre objectif est bien évidemment de proposer à nos annonceurs des dispositifs performants sur leur cible dans un cadre de productivité serré. Et pour tenir compte des changements dans la consommation des media nous y intégrons de nouvelles techniques d’accroissement de la visibilité des marques par la négociation et la valorisation de solutions/formats intégrés.

Qu’en est-il des offres packagées, en particulier presse + Web, émises par les régies ? Ont-elles un écho favorable en agence média ?

PP : Dès que les offres sont de vraies opportunités d’audience et de coût comme celles du Figaro par exemple, nous les proposons à nos annonceurs. Mais depuis que le Web a atteint une certaine maturité, la combinaison print/Web est surtout utilisée dans le cadre d’opérations spéciales permettant d’exploiter au mieux leur complémentarité de format et de cible. Actuellement le mouvement va vers des offres combinant print/iPhone et dernièrement iPad. Pour le moment ces dernières sont surtout un moyen pour les marques de profiter à moindre coût, d’un plus dans la déclinaison de leur communication.

Pascale Perez, Directrice Département Presse Carat France

www.offremedia.com